samedi 13 avril 2019

Information sur les journées "découverte de la relaxation dynamique et évolutive"


Le CFREst vous propose deux journées découverte de la Relaxation Dynamique et Evolutive



"Relaxation, gestion du stress et prévention de l'épuisement professionnel (27 avril)  


"Relaxation, sommeil, rythmes de vie, et fatigue" (4 mai).


Chaque journée permet de comprendre les mécanismes du problème abordé et d'apprendre concrètement des exercices de relaxation, simples et accessibles à tous, pour prévenir au mieux ces problèmes.


Nous accordons une attention particulière à l'apprentissage concret et pratique de mouvements et de respirations que chacun peut pratiquer ensuite en toute autonomie, en quelques minutes et dans des conditions simples ; pas besoin d'installer un tapis, d'avoir une heure devant soi, de prendre des postures compliquées. Une respiration ressourçante et qui renouvelle l'énergie peut se faire en quelques minutes au volant de votre voiture, en prenant une douche, en faisant la vaisselle, en cuisinant un bon petit plat, en marchant pour rejoindre son travail, etc.

Vous pouvez vivre l'une ou l'autre journée séparément (ou les deux, en fonction des besoins et envies). 

Aucun pré-requis n'est nécessaire. 

Ces deux journées peuvent être utiles dans des situations aussi diverses que la préparation aux examens, un changement de vie professionnelle, une période de tensions familiales, un contexte professionnel conflictuel et stressant, une période de surcharge mentale, une fatigue due à la sortie de l'hiver et/ou une difficulté à renouveler son énergie, ou tout simplement pour améliorer votre bien-être au quotidien ...


L'animatrice formatrice de ces deux journées est infirmière de formation, relaxologue depuis plus de 20 ans, professeure de Qi Gong et de méditation sur Nancy et ses environs.


Si vous souhaitez en savoir plus : https://formation-relaxation-cfrest.fr/

Pour suivre notre actualité : @apebes54CFREst

Et pour nous contacter, pour vous inscrire ou pour recevoir des informations régulières  : cfrest.54@gmail.com

lundi 1 avril 2019

chronique "Relax et vous" radio Fajet



Chronique "Relax et Vous" 
Relaxation, sommeil et stress


Une chronique à écouter et réécouter sur l'utilité de la relaxation face aux difficultés d'endormissement, au sommeil, aux rythmes de vie, mais aussi face à l'épuisement professionnel et au stress.
Et au cours de la chronique, la découverte de la respiration "le souffle du vent". Une respiration facile à réaliser, et tellement agréable et efficace pour se ressourcer et/ou s'apaiser.
Bonne écoute ...et bonne respiration





Deux journées découvertes de la relaxation portent sur ces thèmes :

le 27 avril : Stress, épuisement professionnel et relaxation
le 4 mai : Rythmes, fatigue, sommeil et relaxation

à Nancy, MJC des 3 Maisons


Et pour nous joindre, avoir des informations sur nos journées "découverte de la relaxation" à venir (27 avril et 4 mai), pour en savoir plus sur nos formations et la rentrée à venir du cycle "Découverte et initiation à la relaxation",...

cfrest.54@gmail.com












lundi 4 mars 2019

L'hypnose de type éricksonienne




L’hypnose de type éricksonienne est un ensemble de techniques qui permettent, en installant un état de conscience modifié, de solliciter les propres ressources de la personne pour savoir installer un état de bien-être, pour mettre en œuvre des stratégies pour s’adapter à une situation mal vécue ou trouver des solutions à une difficulté.

L’état hypnotique est un état que nous connaissons tous au quotidien à certains moments de la journée ou au cours de certaines activités.

Nous pouvons retrouver cette recherche de ressources dans des approches telles que la relation d’aide de Karl Rogers ou lors des accompagnements en relaxation.
Il existe plusieurs approches dans l’hypnose thérapeutique ou médicale, tout à fait distinctes bien sûr de l’hypnose de spectacle qui n’a pas du tout cet objectif d’activer les ressources de la personne mais plutôt de montrer le pouvoir de l’hypnotiseur sur elle.

On trouve trois grands types d’hypnose :
-      L’hypnose distractiveque chacun d’entre nous vit régulièrement dans son quotidien par exemple lors d’un film, ou lorsque nous conduisons sur l’autoroute ou que nous discutons avec quelqu’un d’un sujet passionnant. Cet état hypnotique peut être activé pour le plaisir ou pour détourner d’un événement ponctuel potentiellement désagréable (de plus en plus utilisé en milieu hospitalier). L’hypnose conversationnelle permet de modifier le regard et la perception que la personne a de sa difficulté.
-      L’hypnose évasion, très proche de ce qui est expérimenté dans une relaxation, en amenant un état de détente et de bien-être au travers d’un lieu ressource, d’une scène de la nature.
-  La transe hypnotique,dans un objectif plus thérapeutique, avec recherche de résolution de problème ou de renforcement des capacités. Cette transe hypnotique n’est proposée qu’après un entretien approfondi (anamnèse) pour bien cibler la demande et être sûr que le cerveau sera dans la démarche d’utiliser les propositions.

Les outils proposés vont être différents et adaptés suivant l’objectif, les effets attendus ou le contexte. Lors de cette transe, il y a une modification de l’attention qui permet de « déconnecter » la partie consciente pour permettre à la personne de stimuler sa partie créatrice et intuitive, appelée aussi « subconscient ». La personne peut ainsi activer ses propres ressources et capacités. Ce subconscient fonctionne surtout sur un mode symbolique et s’appuie sur ce qui a été mémorisé (évènements et affects) tout au long de la vie de la personne, c’est à dire  dans l’inconscient.

Cette partie instinctive et intuitive existe dès la naissance, voire dans la vie intra    utérine, et permet à chacun d’être en capacité de faire des choix et de sentir ce qui est « bon « pour lui , si le mental et le formatage que nous vivons tout au long de notre vie ne s’en mêle pas trop.

Quelle différence entre hypnose et relaxation ?
L’hypnose utilise des techniques de relaxation (comme par exemple la respiration, la focalisation sur les sensations du corps) pour amener une certaine détente. Même si elle n’est pas profonde dans la transe hypnotique (la personne est assise), elle permet d’être paisible et confortable. L’état de relaxation sera renforcé lors d’une hypnose évasion en permettant à la personne d’être et de se sentir dans un lieu agréable par exemple lors d’une intervention chirurgicale ou un soin anxiogène ou potentiellement douloureux.
L’hypnose distractive détourne l’attention de la personne en la focalisant sur un sujet ludique ou passionnant, apportant du plaisir.

Ce qui diffère le plus de la pratique de la relaxation est l’hypnose thérapeutique. Le thérapeute va aider le subconscient à se réactiver en proposant des outils symboliques voire métaphoriques,  que celui-ci va utiliser en ne prenant que ce dont il a besoin pour prendre du recul sur la situation, en modifier la perception, trouver des solutions ou transformer le quotidien de la personne pour mieux correspondre à ce qui est adéquate et judicieux pour elle.

Dans le cadre de la douleur, quel qu’en soit le contexte ou l’origine, l’hypnose permet de réduire de façon importante la sensation douloureuse (au niveau de l’insula et du cortex somatosensoriel), soit en modulant l’intensité ou sa durée, soit en modifiant l’inconfort qu’elle procure (cortex cingulaire antérieur) ou son interprétation (cortex pré frontal et pré-moteur).

Dans  la recherche d’un lieu ressource ou d’une activité, ce sont d’autres zones du cerveau qui s’activent comme le cortex cingulaire postérieur qui permet à la personne de vivre pleinement la situation si l’on prend bien soin de solliciter les différents sens (visuel, auditif, kinesthésique, olfactif).

Les zones liées à la représentation de soi et à l’imagination sont également activées.

Lors de la transe hypnotique, le cerveau réorganise la perception que la personne a d’un événement ou d’une situation, modifie les émotions qui y étaient accolées et aide la personne à en faire quelque chose de différent.

Pour que cette partie subconsciente s’active, il est indispensable que la personne adhère à l’idée de changer et d’aller vers quelque chose de différent et de mieux pour elle et surtout, que ce qui est proposé soit en accord avec ses valeurs. Il est également nécessaire qu’elle soit en confiance avec le thérapeute.

Cette démarche - à la différence de la relaxation - intervient essentiellement dans un contexte de demande ciblée, souvent pour « régler » un problème que vit la personne. Dans une grande majorité de situations, deux à trois séances suffisent. Dans la démarche de relaxation, la personne expérimente et apprend un certain nombre d’outils (détente corporelle, mouvements postures, techniques respiratoires) pour pouvoir les utiliser dans son quotidien. Elle apprend, avec le temps et la pratique, à mieux connaître sa manière de fonctionner et à gérer son énergie différemment. La démarche de relaxation s’appuie davantage sur les techniques corporelles pour amener une détente physique et mentale.

En quoi l’hypnose peut être utile dans une démarche de relaxation ?
A l’intérieur d’un accompagnement individuel, face à certains problèmes plus ciblés ou plus complexes, à certaines demandes spécifiques, l’hypnose est un outil intéressant pour accélérer la mise en route de ressources, pour ancrer ou renforcer l’effet attendu. Cet outil est souvent proposé en fin de séance. De la même manière, dans un travail avec un  groupe, par exemple lorsque le thème est la gestion du stress, l’hypnose en fin de séance permet de renforcer et d’accélérer les capacités des personnes à retrouver de la confiance en elles et des ressources .



Françoise Billot

Formatrice CFREst

mardi 12 février 2019

Journée Mandala et Relaxation


Mandala et relaxation

23 Mars 2019

9h-17h à Nancy



Nous vous proposons de vivre un temps pour soi lors d’une journée autour du Mandala. 

Partir à la recherche de nos terrains d’élection (l’eau ou la terre, l’éther ou le feu), vivre l’alchimie des couleurs de l’arc en ciel, leur énergie et leur signification, laisser les mains tracer des courbes, des lignes ou des cercles, au travers du geste conscient. La vibration des couleurs, vives ou douces, nous touche individuellement et libère notre créativité, en toute simplicité et honnêteté. 
Le mandala, créé par soi ou choisi parmi ceux proposés, ouvre les portes à un état intérieur permettant de se régénérer, se dynamiser ou s’apaiser. 
La réalisation de votre Mandala sera accompagnée de relaxations guidées, de respirations conscientes, de temps de pleine présence et de mouvements simples. 

Pour tous renseignements : 


jeudi 10 janvier 2019

Le CFREst parle sur Radio Fajet


LA MATINALE DE FAJET – INTERVIEW – CFREST

Pour écouter, cliquer sur le lien ci dessous




Ce matin sur Fajet nous recevions Valérie et Françoise pour nous parler de CFREST.
Rendez-vous samedi 12 janvier 2019 à 9h à la MJC III MAISONS pour vous apprendre tous les bienfaits de la relaxation ! Pour plus d’infos, cliquez ici. Ou sur Facebook : https://www.facebook.com/apebes54CFREst/
Pour tout renseignement : cfrest.54@gmail.com
Et pour visiter notre site : https://formation-relaxation-cfrest.fr/


Bonne écoute à tous et belle journée

mercredi 2 janvier 2019

Stage découverte relaxation




Matinée Relaxation :

Découverte et pratique d'un métier

12 Janvier 2019 
9h-13h 
MJC Des 3 Maisons - Nancy








Le temps d’une matinée, une relaxologue professionnelle du CFREst vous fera vivre les bienfaits de la relaxation à travers une pratique accessible à tous. Vous découvrirez les différents outils de la relaxation avec des mouvements simples pour vous offrir des moments de détente, des respirations apaisantes faciles à reproduire et des exercices sensoriels applicables dans la vie de tous les jours. Vous découvrirez aussi comment intégrer les techniques de relaxation dans votre vie professionnelle, pour vous-même, votre équipe ou les personnes que vous côtoyez. 


Pour vous inscrire, 
vous pouvez nous contacter 
06.88.45.07.59 



Pour plus d’information sur notre centre de formation https://formation-relaxation-cfrest.fr/

Rejoignez-nous sur @apebes54CFREst

samedi 29 décembre 2018

Le CFREst parle à la radio


Le CFREst parle sur radio RCN

Se libérer des tensions, se relaxer,... 

Radio RCN et l'émission I Feel Good avec Christophe Chevardé donne la parole au CFREst pour parler des bien faits de la relaxation, mais aussi du centre de formation qui depuis 25 ans, accueille de futurs relaxologues venant de tous horizons.
Se libérer des tensions physiques et mentales, apprendre à gérer le stress ... des outils de développement du bien-être accessibles à tous et très utiles dans la société actuelle...


L'émission se regarde ici :https://youtu.be/0wxsa_gnS1U
  https://youtu.be/0wxsa_gnS1U

Et le centre se rencontre à cet endroit :https://formation-relaxation-cfrest.fr

 ou encore là http://apebes54.blogspot.com








jeudi 15 novembre 2018

Devenir relaxologue avec le CFREst : la rentrée du 1er cycle


 

Devenir Relaxologue : 

Rentrée du 1er cycle 

le 12 janvier 2019


La relaxation dynamique et évolutive est un outil de développement du bien-être dont l’efficacité n’est plus à démontrer. Elle permet de se libérer des tensions physiques et mentales par une prise de conscience du corps et du souffle qui permet de conforter ou retrouver équilibre et sérénité.

Les séances proposées par le relaxologue praticien permettent à la personne de retrouver une autonomie dans la mobilisation de ses ressources personnelles. Qu’il intervienne auprès d’un groupe ou en individuel, le relaxologue est un professionnel de la relation d’aide. Il propose et transmet des outils individualisés et adaptés aux besoins de chacun.

L'entrée en formation ne demande aucun pré-requis particulier.

Les objectifs de la première année :
  • expérimenter les différentes techniques de relaxation évolutive et dynamique
  • comprendre la notion de « ressources personnelles » et ses enjeux en relaxation
  • acquérir une compréhension des besoins fondamentaux de toute personne
  • mieux comprendre les comportements humains
  • appréhender les enjeux de la relation à soi et aux autres
Le premier cycle de formation peut être suivi en vue de compléter votre pratique professionnelle, dans le cadre d'une reconversion professionnelle, ou dans un objectif d'évolution personnelle.



Les inscriptions sont en cours, ... pour nous contacter :

Pour nous suivre : @apebes54CFREst


La rentrée du CFREst


  Les futurs praticiens en Approche Comportementale et Cognitive ont fait leur rentrée

 

Les 8 et 9 septembre 2018, le centre de formation des relaxologues du Grand Est a ouvert ses portes à cette promotion que nous suivons depuis près de 3 ans pour la plupart d'entre eux puisqu'ils ont nécessairement suivi nos enseignements depuis la préformation et sont aujourd'hui "praticiens en techniques psycho-corporelles".




Au programme de cette année, l'apprentissage des cycles de la biosynthèse. Cette technique a largement fait ses preuves depuis les années 1980 et reste toujours aussi pertinente. Elle se déroule en 7 séances, autour de 7 thèmes qui par ailleurs représentent un cycle naturel du développement (de l'enfant et plus globalement du vivant).

La biosynthèse favorise une meilleure connaissance de soi et de sa manière de fonctionner. Elle accompagne la personne dans un processus qui lui permet de (re)devenir autonome dans la mobilisation de ses propres ressources. L'accompagnement peut aussi se situer au niveau des capacités à s’ajuster aux situations difficiles (le coping), des capacités d'adaptation face aux situations de changement, face à un environnement instable, etc. 
La biosynthèse permet aussi d’optimiser la communication à soi et aux autres, d’induire les conditions d’un mieux-être, de prendre une part active dans sa vie, de faire des choix pertinents en cohérence avec soi. En bref, la Biosynthèse aide à être autonome.

Ce temps de formation représente un véritablement engagement. Les stagiaires vont à la fois consolider les compétences acquises lors de leur formation de relaxologue 1ier degré, acquérir de nouvelles connaissances théoriques et surtout pratiquer. Pratiquer pour eux-mêmes, dans leur quotidien, vivre une biosynthèse et la faire vivre à des personnes de leur choix. La pratique est un des éléments clés de nos formation. Parce qu'on ne peut pas faire vivre des moments de relaxation aux autres si on ne les vit pas soi-même. Parce que la relaxation ne s'apprend pas (que) dans les livres, elle se vit dans le corps, la respiration, la réalisation d'actes et de gestes conscients...

Travail en binôme
Les stagiaires ont bien consciences que ce travail commencé dès la préformation, et qu'ils poursuivent depuis près de 3 ans maintenant, ne s’arrêtera pas en fin d'année. Ils ont pleinement conscience, comme le dit l'un d'entre eux, que "le travail sur soi est nécessairement le travail de toute une vie".

Cette année s'annonce aussi riche en échanges, en partages, en relations sincèrement humaines. L'ambiance de ces deux premiers jours a donné le ton. La liberté de s'exprimer sans jugement, une grande qualité d'écoute, des moments intenses d'apprentissage, la place laissée aux questions et remarques de chacun, mais aussi des moments de rire et de détente parce que nous savons bien qu'il n'est pas besoin de se prendre au sérieux pour l'être.

Et cerise sur le gâteau, nous avons même pu manger dehors puisque le soleil était au rendez-vous.



Pour information, les 2emes années feront leur rentrée le 23 septembre 2018.

La prochaine promotion de 1ière année commence le 12 janvier 2019

Pour en savoir plus sur nos formations : https://formation-relaxation-cfrest.fr/ 

Retrouvez nous sur FaceBook @apebes54CFREst


En attendant, prenez soin de vous

Journée découverte du métier de relaxologue et des outils de la relaxation


dimanche 16 septembre 2018

Se connecter à ses sens et ressentir








Se connecter à ses sens 

et ressentir



Madame V ne ressent plus grand-chose. Depuis plusieurs mois déjà, Madame V a le plus grand mal à se connecter à ses propres sensations, au point parfois qu’elle ne sait plus ce qu’elle aime ou n’aime pas, ce qui lui plait ou lui déplait, ce qui la détend ou la stresse. 

Elle en a pris conscience voilà 8 jours, lorsqu’elle a croisé une amie qui n’arrêtait pas de lui parler des petits plaisirs qu’elle s’offrait dans une journée. Une ballade, courte mais appréciable, dans le parc public, ce petit carré de chocolat noir qu’elle aime tant déguster après le repas, la séance de piscine de la veille et le contact de l’eau sur tout le corps, qui la détend et lui permet de couper avec son mental, ce petit temps passé simplement à écouter la musique qu’elle aime, l’oiseau qu’elle a pris le temps de regarder dans les branches du platane, en attendant le bus, …


Madame V l’écoute et dans le même temps, elle se dit qu’elle ne ressent quasiment plus tous ces plaisirs, qu’elle ne prend plus le temps. Elle reçoit même comme un impact fort quand son amie lui demande ce qu’elle fait, elle, pour se détendre dans la journée, s’accorder du temps pour soi, une petite parenthèse qui permet de respirer. 

Madame V ne sait pas répondre à ces questions.

Que fait-elle pour se détendre ? Pour s’accorder un temps de respiration ? Un temps à elle, rien qu’à elle ?



Le rythme actuel, le travail, la vie de famille, le temps qui semble se raccourcir, les exigences de la vie quotidienne font que des Madame V, nous en rencontrons beaucoup, qui pourraient d’ailleurs tout aussi bien être des Monsieur V. Nous sommes, et de plus en plus, dans une société qui encourage la connexion au monde. Et plus nous sommes virtuellement connectés, plus notre connexion à nous-mêmes se fragilise, s’étiole. 

Nous sommes dans une société qui fonctionne sur le mode du « tout tout de suite » qui nous amène parfois à ne plus distinguer l’urgent de l’important, à nous perdre dans nos priorités. Nous sommes dans une société qui sous couvert de liberté, tend à nous coincer, parfois à nous emprisonner, dans des modes d’action qui sont davantage des effets de modes que des choix de postures sincères et assumés. Nous sommes dans une société du « il faut, on doit » qui a tendance à nous édicter nos conduites. 

Au point même qu’aujourd’hui, « on » nous dit : « tu dois être heureux », « il faut accepter l’autre », « tu dois te détendre », « il faut méditer au moins une demie heure par jour », « manger 5 fruits et légumes », « marcher au moins 12000 pas ». Les injonctions au bonheur, à la détente, à l’exercice physique, à la présence à soi, sont de plus en plus nombreuses. 


Mais qui est ce « on » qui nous édicte nos conduites? Des injonctions qui, le plus souvent, provoquent le contraire de ce qui est recherché. Parce que l’humain est ainsi fait : il suffit de lui dire « détends toi » pour qu’il soit encore plus tendu. 


Nul autre que nous-mêmes ne pouvons décider de ressentir les choses. Le réveil des sensations est un acte volontaire. Mais il a pour avantage qu’il ne demande pas une volonté démentielle. 


Vouloir prendre simplement le temps de quelques respirations et être conscient que l’on respire, conscient de l’air qui entre à l’inspir, puis qui sort à l’expir. Prendre simplement le temps de ressentir le mouvement naturel de sa respiration, le contact de ses pieds avec le sol, de son bassin avec le siège du fauteuil, le contact de la colonne vertébrale avec le dossier de la chaise, …


La connexion à ses sens commence par là ! Bien entendu, on peut aller plus loin encore, en prenant le temps de ressentir le contact du crayon sur nos doigts, dans notre main, le goût du carré de chocolat que l’amie de Madame V apprécie temps après le repas. Prendre le temps de ressentir les sensations que nous procure la présence de l’oiseau sur la branche, la couleur du ciel, la présence des nuages, le parfum d’une fleur. Pour y parvenir, il est nécessaire de passer par ce petit temps de présence à soi, ce temps de respiration, de contact du corps avec ce qui le contient. 


Ressentir à nouveau, c’est d’une certaine manière retrouver cette part d’enfant qui est en nous. Le tout petit d’homme, dans ses premiers mois, n’est quasi que ressenti ; il ressent et accueille toutes les sensations qui lui viennent de l’extérieur (le froid, le chaud, les sons, les images, le doux, les couleurs, les goûts, les odeurs…).



Alors pour retrouver cette part d’enfant qui nous éveille à nos sens et qui contribue pour une très large part au bien-être, peut-être avons nous besoin, avant toute chose, de passer du « il faut que » au « j’ai envie de » ; passer du « il faut que je me détende » au « j’ai envie de me détendre » ; passer du « je dois aller bien » au « j’ai envie d’aller bien ».

Bonne semaine et prenez soin de vous

Qi Gong en plein air à Nancy et environs

Information sur les journées "découverte de la relaxation dynamique et évolutive"

Le CFREst vous propose deux journées découverte de la Relaxation Dynamique et Evolutive "Relaxation, g...